Ai Kawashima – une artiste à part ?

Aik3

Ai Kawashima… pour moi, il est essentiel de la faire connaître… auteure, compositrice et maintenant productrice, il s’agit d’une artiste complète.

Cette petite merveille de la chanson japonaise est née le 21 février 1986 à Fukuoka.

On ne peut pas dire que la vie lui ait fait beaucoup de cadeaux. Elle a effectivement eu une enfance bien triste. Abandonnée par son père biologique, orpheline de sa mère à 3 ans, elle fut adoptée vers 7 ans par un couple d’entrepreneur. Son père adoptif décède à ses 10 ans…

Sa mère adoptive fait alors tout ce qu’elle peut pour permettre à Ai de réaliser son rêve de devenir chanteuse, et réussi à l’envoyer à Tokyo. On pourrait dire aujourd’hui que la réussite leur a souri mais le destin est réellement tragique et cruel car sa mère adoptive décède, elle aussi, à l’aube du succès de la jeune fille qui a 16 ans alors. Dans le genre dramatique, difficile de faire pire… Malgré toutes ses épreuves, elle continue sur le chemin de son rêve et fini par réussir.

Au Japon, il est très fréquent d’avoir des chanteurs de rue, c’est là qu’elle fait ses gammes. Elle se promet de faire 1000 représentations, si après cela, elle n’a pas percé, elle abandonne. Heureusement, il ne lui a pas fallu abandonner, de plus en plus de monde étant présent pour l’écouter, elle finit par réussir, de quoi forcer l’admiration. Depuis lors, en mémoire de sa mère adoptive, elle donne un concert tous les 20 août.

AiK2

Sa biographie est tellement particulière, qu’elle a eu droit en 2009 a une adaptation animée titrée « Symphony in August  » que je n’ai, hélas, pas vu…

Avant de réussir en solo, elle faisait parti d’un duo dont le nom était « I Wish ». Ce duo connait un succès mitigé et se sépare donc rapidement (avec tout de même une trentaine de titres à son actif, comme quoi). Rétrospectivement, on reconnait clairement son style…

Pour ma part, j’ai découvert Ai Kawashima en juin 2004 par le biais de la chanson ‘525 pages’ sans pour autant accrocher sur le coup. En août de la même année, sort son titre « Mermaid » pour lequel je n’accroche pas non plus. Il a fallu une nouvelle audition du titre fin 2004 pour que ce soit l’illumination… « Il y a quelque chose dans sa voix que les autres n’ont pas… » telle a été ma pensée. Et puis forcément tout s’enchaîne et mon aventure auditive en sa compagnie commence enfin… pour ne plus s’arrêter… même 12 ans après…

Ai Kawashima se caractérise tout d’abord par une voix unique en son genre. Elle peut passer du grave à l’aigu de manière instantanée ce qui lui permet de merveilleux effets dans ses chansons. Ses chansons se démarquent de la pop classique, l’émotion qu’elle transmet est réelle et même sans comprendre les textes, on est transporté. Elle peut interpréter des chansons rythmées et enjouées (« My Love », « Mienai Tsubasa »,…) mais également des chansons tristes à faire monter les larmes aux yeux. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter son interprétation de « Arigatou ». Son clip est intéressant, il offre des instants de sa vie d’avant sa célébrité.

 

Depuis lors, elle a créé son label de disque « Tsubasa Record » pour devenir indépendante et s’est fixée un objectif humanitaire, la création de 100 écoles dans les pays en voie de développement (de ce que j’en sais elle en a dores et déjà ouverte au moins 3).

Du point de vu de sa carrière, ses faits d’armes les plus connus à l’étranger sont :

  • le générique de fin du film 8 de la série One Piece, « Compass » :

 

  • le générique de fin du film « Kumo no Mukou, Yakusoku no Basho  » (La Tour Au-delà Des Nuages), « Kimi no Koe ».

 

Ses chansons sont généralement douces et relaxantes. Elle a un filet de voix particulier qui fait que l’on se sent bien en l’écoutant. Si vous voulez faire le vide, c’est l’artiste idéale.

Des titres comme « Mermaid », « Taisetsu na Yakusoku », « Arigatou » (en hommage à sa mère adoptive), « Dear », « Sayonara Arigatou Tatta Hitotsu no Basho », et tellement d’autres encore… représentent parfaitement la chanteuse.

Pour ce qui est de sa discographie, elle sort généralement un single et un album par an.

Lien Wikipedia : Ai Kawashima

Wikipedia s’arrêtant à 2013, voici les sorties intervenues en 2014 / 2015

Singles

22 – Sora wa Koko ni Aru (19/02/2014)

AiK-Sora

23 – Tobira (01/07/2015)

AiK-Tobira

Albums

14 – Shutter (25/06/2014)

Aik-Shutter

15 – Be your side (21/10/2015)

AiK-BeYourSide

Alors, Ai Kawashima, une artiste à part ? Ce qui est sur, c’est qu’elle occupe une place particulière dans mon esprit…

Vous trouverez, ci-dessous, quelques titres qui devraient finir de vous convaincre de son talent…

Door Crawl (15ème single)

Uneasy (2ème titre du single « Compass »)

Sayonara Daisuki Na Hito (2ème titre du single « Sora wa Koko ni Aru »)

Laisser un commentaire