Aoi Bungaku Series – Présentation

Aoi Bungaku Series – octobre à décembre 2009 – 12 épisodes – Conte, Drame, Horreur – Public averti

Aoi Bungaku Series est un recueil de contes horrifiques.

Dans le premier « La déchéance d’un homme », nous suivons la descente aux enfers d’un jeune homme issu de la bourgeoisie japonaise qui décide d’arrêter ses études pour se lancer dans la peinture. Au fur et à mesure de ses mauvaises fréquentations le voilà qui se retrouve dans des milieux où règnent la décadence…

Le second « Sous les fleurs de la forêt de cerisiers » nous entraîne à une époque plus ancienne dans laquelle un bandit puissant s’amourache d’une femme d’un combattant qu’il défait. Cette dernière accepte de se faire sienne s’il supprime… ses autres épouses. S’ensuit une montée en puissance des demandes sanglantes de la belle…

La troisième histoire « Le pauvre coeur des hommes » nous conte un amour sous 2 points de vu. Un étudiant voue une admiration sans faille à son maître jusqu’au jour où il découvre que ce dernier est amoureux de la même jeune fille que lui. Son admiration se voue en haine lorsqu’il se rend compte que la jeune fille n’est pas indifférente à son maître…

Le quatrième conte « Melos » raconte l’histoire d’un dramaturge qui se rend compte que ses souvenirs reviennent à la surface lorsqu’il écrit le drame de Mélos, un jeune berger condamné à mort par le roi tyran Dyonis. Il parvient à un accord pour pouvoir au moins assister au mariage de sa soeur avant que sa sentence ne soit exécutée. Il a trois jours pour revenir, sinon c’est son meilleur ami qui subira sa peine…

Le cinquième « Le fil de l’araignée » nous entraîne dans le quotidien d’un tueur sans pitié. La seule créature qu’il a épargné un jour, fut une araignée. Arrivée aux enfers, l’araignée lui envoie un fil lui permettant d’accéder au paradis… mais voilà, il n’est pas le seul à vouloir monter…

La dernière histoire « Figures infernales » relate la commande d’un roi tyrannique au plus grand peintre du royaume. Il lui demande une fresque glorifiant son règne. Le peintre ne pouvant peindre que ce qu’il a réellement vu, livre au tyran une oeuvre emplit de sang et de tristesse…

Attention, horreur à tout va, cruauté gratuite bref surement proche de la réalité des époques et des milieux que la série visite. Des histoires intéressantes pour certaines, plus « molle » pour d’autres bref quelques inégalités, ce qui est normal vu que chaque « conte » a son réalisateur attitré. Cela change des productions tout public du genre. Les personnages sont évidemment au plus près de la réalité, des moments assez durs (l’assassinats des épouses du brigand notamment). Je pense que le pire est « sous les fleurs de la forêt de cerisiers », quand on sait qu’un cerisier pousse mieux avec un cadavre d’homme à ses pieds, imaginez une forêt… Mais bon quand on la commence, on sait à peu près à quoi s’attendre…

Aoi Bungaku series est disponible en intégrale DVD et BluRay : Youth Literature – intégrale chez Kaze

 

La déchéance d’un homme

Sous les fleurs de la forêt de cerisiers

Le pauvre cœur des hommes

Melos

Le fil de l’araignée – Figures infernales

Aoi Bungaku Series, le trailer

Aoi Bungaku Series, l’ending « We say hello » par Manami

 

Laisser un commentaire