Concrete Revolutio – Présentation

Concrete revolutio – octobre 2015  à juin 2016 – 24 épisodes – Action, Science-fiction

Concrete revolutio est sortie en deux saisons, une de 13 épisodes et l’autre de 11. Cette dernière prenant le nom complémentaire de « The last song ».

Dans un Japon où se côtoient des humains et des super-humains, la tension est exacerbée par la peur des premiers envers les seconds. Des mesures légales ont été prises pour restreindre les supers-humains (SH). Ces derniers possèdent toutes sortes de pouvoirs, pouvant être inoffensif comme dangereux. Le DSH a été créé afin de rechercher activement tout SH non recensé. Ce département gouvernemental lutte également contre les SH qui utilisent leurs pouvoirs dans un but néfaste. Le DSH est évidemment composé de SH ainsi que d’humains « normaux ». La série suit le quotidien des membres du DSH. Mais le DSH est-il vraiment ce qu’il semble être… Les ficelles qui sont tirées en coulisses sont-elles destinées uniquement à recenser les SH…

Concrete revolutio est une série de science-fiction que j’ai eu un peu de mal à suivre. Les thèmes sont assez classiques, le personnage central Jiro se veut droit et intransigeant mais n’est pas très attachant. Kikko la magicienne également droite dans ses bottes ne m’a pas non plus trop convaincu. Les couleurs utilisées sont très pastels, ce qui peut déranger. Le scénario est quelque peu haché et tout cela manque de rythme. Il en reste des épisodes somme toute sympathiques mais j’avoue que cette série n’est pas un coup de cœur en ce qui me concerne. Malgré tout, elle tient la route et peut surement plaire à son public.

Concrete revolutio est disponible en streaming : La série sur ADN

Concrete revolutio est disponible en BluRay et Dvd : Intégrale BluRay chez Kana  Intégrale Dvd chez Kana

Personnages principaux :

Jirou Hitoyoshi, doublé par Kaito Ishikawa

Kikko Hoshino, doublée par Sumire Uesaka

Emi Kino, doublée par Aki Toyosaki

Concrete revolutio, l’opening « Katararezu Tomo » by ZAQ

Concrete revolutio, l’ending « The Beginning » by Yohsuke Yamamoto

Concrete revolutio ~the last song, l’opening « Warireru Doukoku » by ZAQ

Concrete revolutio ~the last song, l’ending « ALL-WAYS » by Yohske Yamamoto feat. Nami Tamaki

Laisser un commentaire