Nanase Aikawa – La JRock dans sa splendeur

nanaseaikawa

Nanase Aikawa est née le 16 février 1975 à Osaka.

Sa période faste se situe dans la fin des années 90, début des années 2000. Elle fait ensuite une pause « famille » entre son mariage en 2001 et la naissance de ses 2 enfants.

Sa carrière commence en 1995 avec le titre « Yume Miru Shoujo wa Irarenai » que je vous ai déjà proposé dans la semaine en jpop du 30 juillet au 05 août 2016.

 

Son premier album « Red » sorti en 1996 se vent à plus de 2 millions d’exemplaires (2 454 680). Il est élu meilleur album rock aux 11th annual golden disk awards. Et comme souvent pour un premier album, il reste la meilleure vente de l’artiste.

Elle enchaine ensuite les singles (27) et les albums (6) jusqu’en 2006. Son style Rock et son regard « arrogant » et « provocateur » dans les clips créent un personnage au final attachant.

Elle n’hésite pas à user de violence dans ses clips, notamment sur la chanson « Koigokoro » qui rappelle fortement le duo Bonnie & Clyde. Son style mise bien sur l’agressivité et la rébellion.

 

En 1998, nous la retrouvons avec le titre « Nostalgia » un petit peu plus calme, un de mes coups de coeur.

 

En 1999, le titre Cosmic Love avec un clip totalement déjanté.

Ou encore le plus calme « China Rose »…

 

Bref nous sommes clairement dans ses années fastes pendant lesquelles elle enchaine les tubes.

Quelques uns d’entres eux…

En 2001 avec Dandelion, version live

En 2003 avec Shock of Love

En 2004 avec Mangekyou

 

Discographie détaillée sur wikipedia : Aikawa Nanase sur Wikipedia

 

Nanase Aikawa fait ensuite une pause et comme souvent au Japon, ça ne pardonne pas, on est très vite oublié et remplacé… Malgré un très bon single en 2009 (Tattoo), son retour trop anonyme n’est donc pas une réussite. Cela ne l’empêche pas de sortir des albums de temps à autres (le dernier en 2013 tout de même).

Tattoo en 2009

 

Je vous conseille vivement l’album Rock or Die qui est une compilation de la rockeuse depuis ses débuts jusqu’au titre Tattoo de 2009. Par contre il semble assez difficile à trouver. Un peu cher… quoique en occasion ça va…

Rock or Die sur Amazon

 

On va terminer en musique avec un titre de 2002, Owari no nai Yume en version live

 

Laisser un commentaire