Samurai Flamenco – Présentation

Samurai Flamenco – septembre 2013 à mars 2014 – 22 épisodes – Aventures, Comédie, Drame

Masayoshi Hazama est un top model en devenir. Il pose dans des magazines et participe à toutes sortes d’événements afin de percer dans le milieu du mannequinat. Mais ceci n’est que la face visible de sa personnalité. En effet, fan de super-héros, son rêve est d’en devenir un. C’est pour cela que le soir, ce jeune homme revêt son costume et devient Samurai Flamenco, super-héros anonyme. Il ne doit dévoiler son identité sous peine de réprimandes de son agent, la sévère Sumi Ishihara qui se démène pour lui. Mais être un super-héros n’est pas aussi facile, avoir le sens de la justice ne suffit pas et il va vite le découvrir. Battu par des collégiens, il est recueilli par un policier, Hidenori Goto, qui va essayer de le dissuader de prendre de tels risques car les super-héros, ça n’existe pas… enfin du moins, c’est ce qu’il croit…

samurai-flamenco-01-236x332

Le début de la série fait bien évidemment penser au film Kick-Ass dans lequel un humain somme toute normal veut devenir un super-héros. Et comme dans le film, les débuts de Samurai Flamenco ne sont guère prometteurs. La série est assez étrange d’un point de vu rythmique, parfois lente, notamment le début, parfois rapide voire expéditive sur certains passages. Notre héros finit par se battre contre un nombre d’ennemi assez improbable, digne d’une série de 50-60 épisodes, le tout dans un format beaucoup plus court. Ceci est quelque peu déroutant mais au final on s’y fait et la sympathie du héros permet de penser que l’essentiel est ailleurs.

Au sujet des autres personnages, les Flamenco Girls m’ont paru étranges tout le long de la série, Mari étant par moment difficilement supportable, un caractère de cochon quoi. Les ennemis sont relativement bien faits, parfois vraiment cruels, parfois vraiment stupides, limite ridicules mais toujours très fun. La fin est plausible mais j’aurai préféré quelque chose d’un peu plus romanesque. En effet, Hazama a beau être top model, les filles ne se pressent pas spécialement pour lui, pire, Goto remporte surement plus de suffrages que lui dans son proche entourage. Bref une petite romance ne m’aurait pas déplu… enfin bon…

Cette série au rythme variant est tout de même bien sympathique et se laisse voir de manière fluide. Elle contient un nombre de rebondissements étonnants et variés mais vraiment très improbables. Le but étant de rendre hommage aux sentais, ces derniers sont caractérisés par ce genre de scénario très limite dans leur réalisme.

Samurai Flamenco est disponible en streaming : La série sur Wakanim

Samurai Flamenco est disponible en DVD : Samurai Flamenco – BOX 1/2 – Édition Collector  Samurai Flamenco – BOX 2/2 – Édition Collector

Samurai Flamenco est disponible en BluRay : Samurai Flamenco – BOX 1/2 – Collector Blu-ray Samurai Flamenco – BOX 2/2 – Collector Blu-ray

 

Personnages Principaux :

Masayoshi Hazama, doublé par Toshiki Masuda (aka Kurusu de Koutetsuji no Kabaneri)

masayoshi-hazamaToshiki MASUDA

 

Hidenori Goto, doublé par Tomokazu Sugita (aka Kyon de « The melancholy of Suzumiya Haruhi » et Dirk Eberwein de « Gakusen Toshi Asterisk »)

hidenori-gotoTomokazu SUGITA

 

Mari Maya, doublée par Haruka Tomatsu (aka Naruko Anjo de « AnoHana » et Morgiane de « Magi »)

mari-mayaHaruka TOMATSU

 

Sumi Ishihara, doublée par Chie Nakamura (aka Chika Nakajima de « Ghost Hound » et Kiyoko Madoka de « Gilgamesh »)

sumi-ishiharachie-nakamura

 

Joji Kaname, doublé par Juurouta Kosugi (aka Fernand de Morcerf de « Gankutsuou » et Arlong de « One Piece »)

joji-kanamejuurouta-kosugi

 

Samurai Flamenco, le trailer

 

Samurai Flamenco, le 2ème opening, « Ai Ai Ai ni Utarete Bye Bye Bye » par FLOW

 

Laisser un commentaire