Satoshi Kon – Ses plus grandes oeuvres

Satoshi Kon

Satoshi Kon est un réalisateur et mangaka qui nous a malheureusement quitté en 2010. Il est surtout reconnu pour ses films d’animation pour lesquels il a d’ailleurs gagné de nombreux prix. Son thème favoris est tout ce qui tourne autour de la psychose, de l’esprit et du rêve.

Je vais vous présenter, ci-dessous, ses différents « grands » films d’animation.


Perfect Blue – 1997 – Thriller

Perfect Blue

Perfect Blue est un Thriller psychologique. Mima, une chanteuse j-pop décide de quitter son groupe afin de jouer dans une série télévisée. Elle est suivie par ses deux agents qui ont chacun un avis différent sur cette reconversion. Peu de temps après avoir commencé la série , Mima reçoit des lettres de menaces, un site web qui raconte ses faits et geste en son nom est aussi créé et quelqu’un est clairement entrain de l’épier. Elle va aussi découvrir qu’un fan qui avait perturbé son dernier concert a été assassiné.

Ce synopsis peut paraître assez classique pour un thriller mais Satoshi Kon y a ajouté sa patte et on a un sentiment de psychose et de mal être qui se dégage tout au long du film. On est clairement dans l’esprit d’un film d’auteur qui demande de la réflexion pour être bien compris. J’ai dû le voir deux fois pour, je pense, bien comprendre la fin…

Vous trouverez, ci-dessous, sa bande annonce.


Millennium Actress – 2001 – Tranche de vie

Millennium Actress

Millennium Actress est l’histoire d’une actrice japonaise en fin de carrière. On découvre sa vie ses récits lors d’une interview. Son histoire est racontée de manière très rythmée. On se croirait même, par moment, dans un enchaînement de rêves. La réalisation de ce film est encore une fois très particulière. On part d’un sujet simple mais qui est retranscrit de manière totalement originale.

Vous trouverez, ci-dessous, sa bande annonce.


Tokyo Godfathers – 2003 – Comédie dramatique

Tokyo Godfathers

Tokyo Godfathers est un film différent des autres œuvres de Satoshi Kon. En effet, il n’aborde pas son thème favori de la psychose et du rêve. Tokyo Godfathers est, en fait, un conte de noël très touchant. C’est l’histoire de trois sans abris, Gin un homme qui a été ruiné, Miyuki une adolescente fugueuse et Hana une femme transgenre qui, le soir de noël, vont trouver un bébé abandonné. Ils vont décider de rechercher la mère de l’enfant ce qui va les amener, par hasard, à affronter leurs passés. C’est un film drôle et triste en même temps. Ne vous attendez pas au conte de noël version Disney. Si vous êtes sensible, avec Tokyo Godfather il vaut mieux prévoir une boite à mouchoirs pas trop loin de soi…

Vous trouverez, ci-dessous, sa bande annonce.


Paprika – 2006 – Science fiction

Paprika

Paprika est l’un des mes quatre films favoris ! Cette fois, Satoshi Kon nous propose de la science fiction à 100% dans le thème du rêve. Une machine permettant de s’immiscer dans les rêves des gens a été inventée à des fins de traitements psychothérapiques. Malheureusement cette machine va être volée et piratée afin de détourner son usage et de contrôler l’inconscient des gens. Durant une grande partie du film on se retrouve dans des rêves et donc il n’y a pas de limite à ce qui peut s’y passer. C’est un énorme « délire » mais très réfléchi avec une histoire qui nous tient en haleine jusqu’au bout. L’autre particularité de Paprika est son design très coloré et très détaillé.

Vous trouverez, ci-dessous, sa bande annonce.


Je suis personnellement un grand fan de toute la filmographie de Satoshi Kon. Il a su varier les genres tout en restant dans l’excellence. Pour une première découverte, je vous conseille par contre de ne pas commencer par Perfect Blue. C’est son film le moins accessible et je pense qu’il peut diviser beaucoup plus que les autres. On est vraiment dans un film d’auteur avec une ambiance malsaine.

Laisser un commentaire