Shinigami Bocchan to Kuro Maid – Présentation

Shinigami Bocchan to Kuro Maid – juillet à septembre 2021 – 12 épisodes – Comédie, Drame, Fantastique, Mystère

Synopsis

Suite à une malédiction lancée par une sorcière lorsqu’il avait 5 ans, un jeune homme, surnommé depuis « le duc de la mort », tue littéralement tout ce qu’il touche. Quelques années plus tard, il a été isolé par ses parents dans un grand manoir entouré d’une énorme forêt. Il y vit avec la seule servante qui a accepté de le suivre, Alice. Cette dernière le charme quotidiennement. Ce qui a le don de rendre fou le jeune duc. Comment répondre à ses appels alors que s’il la touche, elle mourra. Cela ne semble pas décourager la belle qui souhaite plus que tout trouver un moyen de lever cette malédiction.

Mon opinion

Le scénario de cette série est somme toute assez original. Après, la balance entre vie quotidienne et enquête pour lever la malédiction penche plutôt sur la vie quotidienne. Cela nous permet de mieux connaître les différents protagonistes et cela pose bien le récit. Une suite est d’ores et déjà prévue. Elle sera peut-être plus axée sur la malédiction. C’est du moins ce que peut laisser penser la fin de la saison. On a fait le tour des différents personnages et de leurs états d’âmes. L’anime en lui-même est vraiment pas mal. Mon seul regret est l’animation CGI. Franchement ça gâche un peu la série. Les émotions avec des yeux aussi vides sont difficiles à faire passer. Reste le doublage excellent comme souvent mais ça ne fait pas tout hélas.

Disponibilité

Shinigami Bocchan to Kuro Maid est disponible en streaming : La série sur Wakanim

Personnages principaux

Duke of Death

doublé par

Natsuki Hanae

Alice

doublée par

Ayumi Mano

Rob

doublé par

Houchu Ohtsuka

Viola

doublée par

Inori Minase

Caph

doublée par

Wakana Kuramochi

Zain

doublé par

Hiroshi Kamiya

Walter

doublé par

Yuuma Uchida

Duke’s Mother

doublée par

Sayaka Ohara

Vidéos

L’opening « Mangetsu to Silhouette no Yoru » par Natsuki Hanae et Ayumi Mano

 

L’ending « Nocturne » par Ayumi Mano

 

Laisser un commentaire