Yu-Gi-Oh!- Présentation et Comparaison

Yu-Gi-Oh! – 1996 à 2004 – 38 volumes-Action, Aventure, Mistère, Horreur

Faire une adaptation n’est pas chose aisée, il s’agit de réécrire une œuvre pour un médium pour lequel elle n’a souvent pas était pensée et en plus il y a toujours le risque que la personne se chargeant de l’adaptation n’ai pas compris l’œuvre d’origine. En tout cas c’est la seule explication que je trouve à l’énorme différence entre le manga et l’animé Yu-Gi-Oh !

Yu-Gi-Oh! est un manga écrit et dessiné par Kazuki Takahashi prépublié entre septembre 1996 et mars 2004 dans le magazine weekly shonen jump. Nous allons nous intéresser à la différence entre le manga et l’animé, beaucoup plus connu chez nous.

Histoire : Yugi Muto lycéen timide et chétif souvent malmené à l’école et passionné par tous types de jeux reçoit de son grand père un puzzle découvert dans un tombeau égyptien. Après l’avoir reconstitué, le jeune garçon développe une nouvelle personnalité qui surgit quand lui ou ses amis sont en danger. Une personnalité plus assurée, confiante mais aussi plus sombre. Dès lors il possède d’étranges pouvoirs lui permettant de contraindre ses tourmenteurs à jouer à des jeux d’on ils ne sortiront pas indemnes. Accompagné et aidé de ses amis : Jonouchi, Anzu, Honda et Bakura, Yugi va affronter bien des dangers, souvent surnaturels, pour percer le mystère du puzzle millénaire ainsi que l’identité de son sombre alter égo surnommé Yami(sombre) Yugi.

Personnages :

Yugi Muto :

Yugi_debut

le protagoniste de l’histoire. Un garçon timide, faible, distrait en classe mais très gentil passionné par toutes sortes de jeux. Au début de l’histoire Yugi se trouve assez en retrait par rapport à l’action et subit plus l’histoire qu’autre chose. Très souvent le problème est résolu lorsque Yami apparaît et prend les choses en main. Toutefois il deviendra bien plus actif plus tard dans l’histoire et aura quelques moments bien cools ! Il deviendra plus fort au contact de Yami et de ses nouveaux amis tout en conservant sa gentillesse qui deviendra son meilleur atout. Relativement le même personnage dans l’animé et le manga, juste beaucoup plus pervers et moins innocent dans le manga.

Yami Yugi :

Dark_Yugi_manga_portal

le mystérieux esprit vivant dans le puzzle du millénium et possédant Yugi dans les situations dangereuses. Au début il semble être un esprit vengeur, sociopathe, limite maléfique, qui inflige sa justice aux personnes importunant Yugi et ses amis. Il les force à jouer à un jeu et à subir une lourde pénalité après leur défaite (pouvant aller d’une simple illusion les rendant fous à l’immolation !). Au contact de Yugi il deviendra moins dur tout en conservant un fort sens de la justice et deviendra un vrai héros. Pour la majorité de l’histoire il semble plus être le protagoniste que Yugi. C’est lui qui affronte les différents ennemis et son identité est une des intrigues principales de l’histoire. Dans l’animé tout sa partie sombre et effrayante passe à la trappe (elle apparaît dans un filler mais vu quand ça arrive ça aurait déjà dû être résolu !).

Katsuya Jonouchi :

9ec7a0a9faed77e9925bf51b2801d69e

ancien tourmenteur de Yugi qui deviendra rapidement son meilleur ami et allié. Il peut être considéré comme le second protagoniste de l’histoire. Il est avec Yugi le personnage qui évolue le plus et s’investit davantage dans l’histoire. Très fidèle et protecteur envers ses amis, c’est un combattant de rue des plus efficace. Ainsi la plupart de ses moments de bravoure sont assez physiques mais cela ne l’empêche pas de se servir de sa tête et de gagner plusieurs jeux. Le personnage change pas mal dans l’animé au niveau physique : il passe du meilleur combattant dans la franchise, avec son pote Honda, à une lavette qui passe son temps à se faire rétamer.

Seto Kaiba :

Kaiba_manga_portal

l’éternel rival de Yugi (ou devrais-je dire Yami Yugi). Un antagoniste qui ne devait apparaître que pour une histoire mais qui se montra si populaire qu’il devint un personnage récurrent. Kaiba est le dirigeant de sa propre compagnie, une des plus puissantes et influentes dans le monde. Égocentrique, sans scrupule, persuadé que les forts ont tous les droits, il s’améliorera un peu après plusieurs défaites face à Yugi. Il sera toujours un trou de balle mais arrêtera d’être un meurtrier. Obnubilé par vaincre Yugi, il se montre désintéressé dans toutes les affaires paranormales. Même si dans le manga il reste un personnage important il joue un rôle moindre comparé à sa version animé où il prend le rôle de second protagoniste à Jonouchi.

Manga/Anime :La plus grosse différence entre l’animé et le manga est le ton. Le manga est sombre, effrayant, parfois morbide, souvent sanglant et cela tout le long, l’animé édulcore grandement tout ça au point d’effacer entièrement la 1ère partie et de commencer par sa version de l’arc Kaiba. De ce fait l’animé se retrouve bourré de trous scénaristiques et d’événements hautement illogiques absents du manga. Un exemple concerne la peine d’envoi dans le royaume des ombres. Même si aussi employé dans le manga, la grande majorité du temps le méchant menaçant d’envoyer dans le royaume des ombres une personne sert à remplacer une menace de mort dans le manga. Comme cité plus haut l’animé passe des points scénaristiques et des arcs (les 1ères apparitions de Yami, le triangle amoureux entre Yugi, Anzu et Yami, tous les arcs entre Kaiba et L’île des duellistes ) et en crée d’autres absents à l’origine (les arcs de la réalité virtuelle et de l’orichalque dont la qualité est assez discutable et posent des problèmes dans la continuité). Une autre grosse différence est l’axe nettement moins merchandising du manga. Le jeu de cartes n’étant sensé être qu’une des nombreuses possibilités de jeux devenant dangereuses. Ce dernier ne prend une grande importance que par la volonté de l’éditeur du manga. Ainsi plusieurs adversaires vaincus en duel de cartes dans l’animé sont battus à un autre jeu dans le manga. Par exemple Yami Bakura est combattu via un jeu de rôle. En parlant de Bakura il fait partie des personnages dons le rôle a énormément changé en changeant de médium, c’est un personnage principal dans le manga.

De par ces différences, aimer l’un ne garantit pas d’aimer l’autre.

Conclusion : Yu-Gi-Oh est souvent pris comme exemple de série pour gamin, juste bonne à vendre des produits dérivés. Pourtant la plupart des critiques faites et défauts qui confirment cela viennent de l’animé. Le manga comme décrit plus haut n’a pratiquement rien à voir et je recommande grandement sa lecture. Il n’est pas parfait, entre autre le jeu de cartes devient quand même envahissant, même dans le manga mais il reste intéressant, passionnant et pleins de bonnes idées et même assez mature sur certain points.

Je vous recommande même de regarder l’animé en parallèle, histoire de jouer au jeu des dix mille différences !

la série a été publiée en France dans son intégralité chez Kana

Laisser un commentaire